Logo CSOEC Secteur Public et Associations
» Club Secteur Public
 
Adhérez au Club Secteur Public

La commande publique : un enjeu économique pour les PME

(Source : Agnès Bricard, cabinet ABC)

La capacité des entreprises, et notamment des PME à répondre aux appels d'offres influe considérablement sur leur devenir. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles certains pays, au premier rang desquels les Etats-Unis, ont élaboré depuis longtemps une stratégie en faveur de ces entreprises à travers le Small Business Act.

Force est de constater que la manne financière que constitue les appels d'offres publics ne profite que très peu aux PME alors même qu'elles sont les entreprises les plus créatrices d'emplois. Du fait de leur taille et de leur structure réduite, les PME cumulent en effet des handicaps économiques et organisationnels pour répondre aux appels d'offres publics.

Ainsi, les marchés leur échappent souvent, non par manque de compétences, mais bien par manque d'accompagnement.

Conscients de cette problématique, les pouvoirs publics français cherchent actuellement à faciliter les relations d'achat entre les structures publiques, les grands comptes et les PME. Cette volonté s'est traduite par l'adoption, le 1er décembre 2004, du "Pacte PME" par lequel dix-sept grands comptes et ministères français s'engagent à renforcer leurs relations commerciales avec les PME, notamment les jeunes entreprises innovantes. 

C'est dans ce contexte que s'inscrit l'opportunité d'un accompagnement des PME par les experts-comptables afin de faciliter l'accès des entreprises les plus petites à la commande publique.


 Valoriser les atouts des PME grâce à l'accompagnement 

 Les PME sont aujourd'hui en difficulté au moment de remplir le dossier de candidature. Celui-ci est composé de multiples formulaires dont le traitement est complexe et chronophage.
 Les grandes entreprises disposent pour la plupart de services exclusivement dédiés à cette tâche, ce que ne peut pas se permettre financièrement une PME. La solution pour les PME résiderait sur ce point précis dans la mise en place d'un dossier administratif unique.
 

Les procédures du dossier d'appel d'offres à remplir par l'entreprise sont assouplies en dessous du seuil de 135.000 € pour l'Etat et de 210.000 € pour une collectivité territoriale. Cette nouvelle liberté d'utiliser des procédures adaptées, plus souples, s'accompagne de plus de responsabilité pour l'acheteur public. Il est donc important de se faire connaître des acheteurs publics qui peuvent recourir à des consultations informelles sur la base d'une simple mise en concurrence à l'aide de demandes de devis.

L'enjeu pour la PME consiste à mener des actions marketing et commerciales auprès des donneurs d'ordres afin de se faire connaître et d'être référencée parmi les fournisseurs.